lundi 1 mai 2017

Chamboulements futuristes de la littérature jeunesse et +++


Je viens de suivre un MOOC de Littérature jeunesse en six modules. Comme pour les nombreux stages que j’ai suivi s pendant mon travail de bibliothécaire, j’aime bien faire un compte rendu des nouveautés et des découvertes faites durant cette formation en ligne, organisée par l’université de Liège.
Je parlais des Mooc sur le blog en Mai 2014 et en février 2017  déjà. 
Je viens enfin de l’expérimenter : Cours en ligne gratuits par vidéo, devoirs et évaluations, interactions entre et avec les apprenants.
J’ai donc entrepris d’écouter les cours d’une grande qualité le soir et le weekend. J'ai participé au forum et rédigé les devoirs, un vrai challenge. Je vous mets certains liens sur mon Google drive des nombreux exercices et recherches qu’il fallait produire.
Mais le fun du fun, c’est la mine de nouveautés que j’ai visualisé grâce aux professeurs et aux participants que ce soit en albums, en romans ado, éditions pour la jeunesse, livres audio, numériques et productions des fanfactions..

Module 3 d’Albums Adolescents à découvrir et pour les petits :

J'ai suivi un stage sur les albums pop-up ou animés, de vraies merveilles, que j'ai proposé aux participants de regarder sur mon l'article "Sens dessus dessous" de février 2017 ou le drive avec le listing de la médiathèque du 47. 
Une pépite sur facebook également https://www.facebook.com/jaimeleslivrespourenfants/notes/

Pensez à visiter les galeries d'illustrateurs pour la jeunesse et le musée sur le même thème à Paris, Moulins ( Allier)  ou Toulouse. Exp Musée en herbe ou de Poche et la galerie Robillard. Je ferai un article sur le sujet en Juillet.

Module Romans adolescents et jeunes adultes: 

J'ai réalisé deux Séries de 125 puis une avec les 400 romans adolescents proposés par les étudiants du MOOC par ordre alphabétique de titres ce qui est plus pratique. Ce troisième tableau reprend et ajoute les derniers listés par les participants soit 85 pages qu'il vaut mieux visualiser sur le drive. 
Cette bibliographie servira à la rentrée pour le collège et c'est vraiment en plein dans l'actualité contemporaine et sans tabou, beaucoup de ces romans ont été écrit après 2010. Je suis fascinée par la richesse des thèmes abordés: fantasy, science-fiction, enquête, humour, écologie, handicaps divers, autisme, asperger, sida, suicide, catastrophes, abandon, divorce, harcèlement, dangers des blog et internet, amour bien sûr, homosexualité, grossesse, grand-parents... Mais également des livres d'histoire et d'actualité des pays du monde, il y en a pour tous les goûts autant pour s'instruire et se cultiver que se distraire. Je vois là l'occasion de transmettre aux jeunes générations l'envie de lire.  

GVFdUWDNDS2tQT3ZQN2FVRncw/view?usp=sharing


Troisième avec les 400 romans avec visuels, collections et résumés : attention c'est long 85 pages
https://docs.google.com/document/d/11_HZ9rR6SY_cD4Upi-HrX02rqHIHCRNVRVQ5kCUHS0c/edit?usp=sharing

Le cinquième module portait sur le développement des livres audio http://www.litteratureaudio.com/ et http://www.audiocite.net/  http://www.gutenberg.org/ et des livres numériques et booktubers (critique de livre avec mise en scène en vidéo sur Youtube...) 
voici quelques booktubers 
Margaud http://la-liseuse.blogspot.ch 
et son blog https://www.youtube.com/user/Corentyne23
"Miss Book", c'est scénarisé, c'est plein d'humour, c'est original, ...
et aussi Nicolas Gaube "Une minute, un livre"
http://www.nouveautes-jeunesse.com/
et un article fort intéressant et un site incroyable qui référence des booktubers francophones.
www.booktubers-app.com
 http://lrf-blog.com/2014/12/07/booktube/
Ce qui est intéressant dans cet article, c'est que l'auteur ne se contente pas de faire une liste de booktubeurs à la mode, mais il s'interroge aussi sur le lien que peuvent entretenir les bibliothèques (et les bibliothécaires) avec ces nouvelles pratiques...
Si seulement on m'en donnait le temps au lieu de l’obligation d’assurer des TAP !!!
Résultat de recherche d'images pour "booktubers"


Lorenzo Soccavo, chercheur associé à l'Institut Charles Cros de Montreuil a créé un blog très instructif sur " La prospective du livre et de la lecture". Vous y trouverez une liste de 129 éditeurs numériques et aussi de booktubers
je rajoute un petit plus, lu sur Actualitté : « Pourquoi il est temps de s’intéresser aux usages numériques des lecteurs ? » une conférence au Labo de l’édition de Stephanie Vecchione. Elle aborde le sujet des " Influenceurs"de la lecture qui deviennent de plus en plus sociaux, basé sur la confiance et l’authenticité, on partage, on tisse des liens dans tous les domaines littéraires.  https://www.actualitte.com/article/monde-edition/pourquoi-il-est-temps-de-s-interesser-aux-usages-numeriques-des-lecteurs/70665
On parle de livre homothétique « Semblable au livre papier dont il reprend la structure (première et quatrième de couverture, plan de l'ouvrage…), il est accessible via une librairie ou une bibliothèque numérique. Selon son format (pdf, epub, html) et le logiciel de lecture utilisé, il est assorti de fonctionnalités d'annotations, de surlignage, de recherche plein texte, d'une table des matières interactive, de vocalisation, d'adaptation de la taille du texte… Le livre homothétique a pour caractéristique de pouvoir être lu sur tous les supports nomades ou pas. »

On arrive aux livres enrichis, animés ou d’appli-livre. On a des adaptations de livres libres de droit ou des créations cependant l’offre est éparse et peu visible. Il faut vraiment se pencher sur le sujet pour découvrir les magnifiques propositions qui existent. 

De toute manière, on arrive au papier réutilisable 80 fois et aux imprimantes sans encre http://www.fredzone.org/ils-ont-invente-une-imprimante-fonctionnant-sans-encre-003 Merci pour les forêts et la pollution.

Certaines médiathèques développent la biblio-connection.


Le Lot-et-Garonne est encore pauvre à ce niveau. Il faut aller en Gironde pour trouver des médiathèques qui offrent des livres audio ou des abonnements numériques en jeunesse ou dans la Drôme. J’étais en vacances sans internet mais j’ai pu visiter la médiathèque de Romans / Isère qui participait au Printemps du numérique qui se développe en France après les actions à Montréal au CANADA.
Il y a aussi depuis 2014 à Talence et  Gradignan 33 Festival des Bib'Invaders qui proposent de nombreuses actions autour du numérique je l'avais évoqué en janvier 2017 et dans le Gard les ado et le numérique 

Le sixième module abordait la masse de jeunes qui écrivent sur les fanfictions ainsi que les univers économiques qui se déclinent autour d’une œuvre. On passe du livre, au film, aux figurines, aux jeux vidéo ou de société puis aux objets du quotidien, jusqu’aux tatouages, aux peluches et paper toys…Ces propositions transmédia amènent-elles vraiment à la lecture???
Voici l’exemple que j’ai donné: 
https://drive.google.com/file/d/0B7yHF0JNb9HFXzV2dTc2SXVDVWI3aldtWi0zb0lIaWFPZ1R3/view?usp=sharing
Harry Potter à Poudlard et voir la POTTERMORE
Après avoir lu l'article Connaissez-vous la fanfiction ??? Imaginez un univers différent que l'auteur, une suite, un préquelle, la vie d'un des personnages et jouez à être un écrivain...
Il m'a fallu comprendre certains mots utilisés et je suis tombée sur ce lexique spécial fan-fiction bien utile, c'est un autre monde comme celui des mangas avec leur propre code.

Exemple le  Drabble est un travail extrêmement court de fiction littéraire contenant exactement cent mots en longueur, le titre ne compte pas dans le nombre de mots. Le but du Drabble est d'évaluer la capacité de l'auteur à exprimer des idées intéressantes dans un nombre de mots extrêmement limité.
Un site ou vous pouvez lire des fanfictions en français : https://www.wattpad.com/

Autre exercice: j'ai dû imaginer la suite d'un roman et j'ai choisi "les ferrailleurs des mers" de Paolo Bacigalupi que je mets en souvenir sur mon drive comme un écrivain de fan-fiction. J'ai réalisé que pour faire trois pages, il m'a fallu deux jours, je ne me sens pas une âme d'auteur ! 
https://docs.google.com/document/d/1Ipjh-0rSN6YgOWdelvSh7ZL3hfmKSjbi-z2n9d_uSQY/edit?usp=sharing

Pour conclure, on dit bien que la radio et la télé non pas détrônés les livres et les conteuses cependant les jeunes générations prennent de plus en plus l'habitude de lire sur leur téléphone ou ipad et délaissent vraiment le livre papier. Surtout je remarque que leur ordinateur est devenu leur cerveau, ils ne s’embarrassent plus de dictionnaire ou de faire travailler leur mémoire. Ils vivent en permanence connectés et sont perdus en cas de panne ou de zone blanche. C'est pourquoi les bibliothèques proposent de nouveaux espaces et des journées de l'inventivité comme j'ai suivi en 2015 et 2017 Notre travail de médiateur comme les libraires sont-ils  voués à disparaître?