lundi 5 janvier 2009

Voyages à l'infini sur la toile

Je viens de suivre un stage internet. Et sans doute il m’en faudra d’autres pour améliorer encore mes effets. Cela ouvre aussi le champ à des questions, des découvertes et normalement des nouveautés pour mon travail. Mais surtout cela débouche sur un autre travail d’approfondissement pendant quelques temps et des Voyages à l’infini sur la toile. Et de l’infini de l’espace vous pouvez arriver à voir votre maison avec google earth. ect ect
Au cours du stage, nous avons réalisé que nous n’analysions pas assez les sites que l’on utilisait. L’histoire de mot devenu courant en informatique du web nous était même inconnu. Et pensez à économiser vos utilisations pour notre chère planète avec Snowsurf.

Pour Le nouvel an neuf, je veux vous rappeler ces origines qui sont comme des contes qui deviennent « célèbrissimes »…


Origine du mot GOOGLE
« Un jour de 1938, le mathématicien américain Edward Kasner se demanda quel nom donner au nombre formé du chiffre 1 suivi de 100 zéros. Edward se tourna alors vers son neveu (9 ans) en visite à la maison et lui posa la question. Celui-ci répondit un mot enfantin : « un gogol », dont l'orthographe est devenue googol. C'est ce mot que Kasner reporta fidèlement dans son traité Mathematics and the imagination, dont s'inspirèrent en 1998 Larry Page et Sergey Brin, quand ils créèrent Google. Par cette faute d'orthographe, Google à la place de googol, simple et facile à retenir deviendra célèbre dans le monde entier. On peut aussi noter la similarité avec le mot anglais goggles signifiant "lunettes", dont les deux O de la marque rappellent la forme. » Extrait de Wikipédia



Histoire de l’ARROBASE par la Bibliothèque Nationale Française
@@@@@

On le retrouve dans les comptes des marchands florentins symbolisant une unité de poids ou de mesure, l'amphore, sous la forme d'un a stylisé à la mode florentine. Certains prétendent que les amphores de Marco Polo avaient cette marque et que l’on peut suivre ses voyages. Pendant les siècles suivants, il fut employé ça et là dans les écritures commerciales ou religieuses. Mais c'est aux Etats-Unis que son usage s'est vraiment répandu dès le XIXe siècle. Il a été choisi par Ray Tomlinson en 1971 pour indiquer la localisation des serveurs (ou boîtes aux lettres) de courrier électronique.

Pensez aussi à étudier votre CLAVIER !
Comment faire des lemniscates à l’infini ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ des esperluettes &&&&& ou des .
Toutes les explications sur Wikipedia au chapitre paragraphe et symbole pour les ponctuations, les diacritiques, la typographie, les mathématiques ou Google évidement.
Pour les recherches, Utilisez les Annuaires et les Guides du web, on trouve plus vite et plus précisement.


Après ces exercices intellectuels, grâce à mon fils RSS sur l’actua…litté.com des articles signés par divers auteurs qui m'aident à voyager et à faire des découvertes mais aussi grâce à des Bibliobsédés extra.






Un autre voyage que celui de Marco-Polo avec Charlie en français mais Wally ou Waldo en anglais qui a déjà 10 ans si vous ne le connaissez pas encore.


« Le libraire Borders s'associe en effet avec Walker Books, le Daily Telegraph et Google Earth pour organiser une compétition universelle, au cours de laquelle on devra retrouver Charlie, ou Wally, ou Waldo, en découvrant des indices tapis à travers sept endroits du monde.
Chaque jour dans le Daily Telegraph, un indice sera donné, et une nouvelle piste apparaîtra en ligne durant les six jours suivants. La recherche sera simple, par latitude et longitude, en fonction des éléments dont on disposera. On gagnera ainsi des lots si l'on trouve les divers emplacements, mais surtout, celui qui aura tout trouvé puis sera tiré au sort s'envolera vers la dernière destination où Charlie aura été aperçu déjà à San Franciso et à Vancouver!!!

Une campagne qui prend largement appui sur le net pour assurer une promotion bien plus vaste de notre touriste à pull-over rayé rouge et blanc. Et le défi n'en est que plus incroyable encore puisqu’avec la plateforme Google Earth, on accède à un univers diaboliquement plus vaste. »

Plus besoin de fusée!!!

1 commentaire:

sheherazade a dit…

moi, j'adore Wally, j'ai eu l'occasion de le "chercher" dans une série de bouquins chez le petit-fils d'une copine. On s'est amusés comme des petits fous - moi surtout.